Top 10 pour bien choisir son cabinet de recrutement
21 Nov 2016

Top 10 pour bien choisir son cabinet de recrutement

21 Nov 2016

Vous avez enfin décidé d’accélérer vos recrutements et de les sous-traiter à un cabinet de recrutement !

Entre gain de temps et gain d’énergie, vous avez fait le bon choix.

 

Mais comment sélectionner LE cabinet qui vous correspond le plus parmi les 1600 présents en France ?

Réponse dans le TOP 10 pour bien choisir son cabinet de recrutement, on vous explique tout.

[kkstarratings]

 

1. La confiance

Critère numéro 1 à prendre en compte lors du choix de votre cabinet de recrutement. Vous ne choisissez pas un cabinet, vous choisissez un consultant. Prenez le temps de parler avec le consultant en charge de votre compte, il doit être rassurant sur sa capacité à vous accompagner, une véritable relation de confiance doit s’instaurer.
Assurez-vous d’être sur la même longueur d’onde, l’échange doit être simple, fluide et vous devez être en accord sur tous les termes. La communication sera le maître mot !
Évitez les cabinets qui vont dissocier la partie commerciale de la partie recrutement, les uns ne cherchent qu’à signer les autres n’auront pas toutes les informations avec une relation de confiance loin du premier contact.

 

2. Le suivi client

En parlant de communication, qu’en est-il du suivi client ?
Question à poser à votre futur cabinet : comment se déroule un recrutement classique ? Trop de clients viennent nous voir en nous expliquant qu’ils n’ont plus de nouvelles de leur consultant depuis la signature de la mission. Il est essentiel que votre futur cabinet assure un suivi solide et régulier sur les missions que vous lui confiez. Ici on parle d’agilité (la méthode pour les incultes !), notion devenue indispensable pour mener à bien un recrutement dans les meilleures conditions. Un bon recrutement doit être rythmé pour aller au bout dans les plus brefs délais.
Un cabinet qui n’assure pas de suivi avec ses clients fonce droit dans le mur, sachez-le !

 

3. La connaissance de vos métiers

La confiance et le suivi sont deux éléments essentiels, mais si le cabinet que vous convoitez n’est pas un expert sur votre domaine d’activité, quelle assurance avez-vous sur sa capacité à valider la compétence qui vous intéresse….
Une bonne idée : regarder les missions en cours et les références clients.
Quelles sont les sujets sur lesquels ils sont reconnus ?
La répartition de leur activité : métiers / clients ?
Pourquoi ? Il en résulte forcément un réseau de candidats en recherche ou en veille avec lesquels ils avancent.

 

4. Les conditions d’accueil des candidats

Alors que dans certains cabinets, les candidats sont envoyés au client sans avoir été rencontré au préalable, d’autres cabinets prennent encore le temps et le soin de les recevoir. Mais dans quelles conditions ?
Un cabinet installé en plein cœur de Paris sera forcément privilégié par les candidats, face à un cabinet difficile d’accès… Idem avec les locaux dans lesquels les candidats seront reçus. Le cabinet que vous choisirez sera la première interface entre le candidat et vous. Quelle image avez-vous envie de laisser ?

 

5. Le fonctionnement : au succès, sécurité !

Par Acompte ou au Succès ?
Le premier implique un paiement à la commande, puis après présentation de candidats qu’ils vous plaisent ou non et le reste à la signature, soit en général 2/3 des honoraires avant d’avoir recruté et vous allez vous sentir verrouillé.
Le modèle tend à disparaître, choisissez un fonctionnement “au succès”, 100% à date d’intégration du candidat. Vous payez après avoir consommé comme au resto !

 

6. La présence et la notoriété sur le net

Digitale attitude oblige, il est essentiel que le cabinet que vous convoitez soit présent et actif sur le net. Évaluer sa présence, son image et sa notoriété est primordiale ! Car tout comme “l’emplacement / les conditions d’accueil des candidats”, votre image et celle de votre cabinet de recrutement seront forcément associées aux yeux des candidats.

 

7. La taille du cabinet

Trop grand, vous aurez peu d’impact et vous serez un client lambda, trop petit le réseau et le vivier candidat sera limité… un mix des 2 peut être ?

 

8. Exclusivité

Contre ! Vous devez pouvoir sortir de la relation, si le cabinet n’avance pas assez rapidement ou que le feeling ne passe pas avec le consultant.
En revanche, il s’agit encore une fois d’une collaboration et d’une relation de confiance, faire intervenir trop de cabinets sur une même recherche risque de créer de la tension sur l’ancienneté des candidats envoyés et de dégrader la qualité d’analyse des candidatures au détriment de la rapidité d’exécution.
Sur des recherches précises avec peu de candidats, les cabinets risquent de solliciter les mêmes candidats et donc de faire jouer votre crédibilité.

 

9. Les honoraires

Les honoraires sont calculés sur la rémunération des candidats. Ils correspondent souvent à un pourcentage, une bonne moyenne du marché se situant entre 20 et 25%. Vous avez trouvé à moitié prix ? C’est souvent au détriment de la qualité du recrutement sur les différents critères exprimés plus haut.
Une Ferrari pas cher ça n’existe pas ! (désolé)

 

10. Les garanties

Obligatoire ! Que se passe t’il quand le candidat ne tient pas la période d’essai ?
Quelles sont les conditions de remplacement ?
Les cabinets s’engagent en cas de départ anticipé du candidat à remplacer le candidat sous certaines conditions, souvent à leur frais et dans des délais allant de 2 à 6 mois.

 


Retrouve les autres articles du Webzine ici 😉

Leave a comment
More Posts
Comments

Comments are closed.